Les auteurs

José Roosevelt

José Roosevelt est né à Rio de Janeiro en 1958. Invité en Suisse pour présenter sa peinture, il en est tombé amoureux et réside à Lausanne depuis près de 25 ans. Ses œuvres de bandes dessinées mélangent un style surréaliste, des contours fantastiques et une véritable réflexion philosophique. Reconnu internationalement en tant que peintre, il revient à son amour d’enfance – la bande dessinée – dans les années 1990. Remarqué par les éditions Paquet, il y publie L’Horloge, en plusieurs volumes (2000-2001). José Roosevelt a depuis publié de nombreux titres, tels La Table de Vénus (2002), Derfal le magnifique (2003), A l’ombre des coquillages (2005) ou encore Juanalberto dessinator (2006 et 2008). Il est également à l’origine du fanzine Halbran (2004 à 2009), qui connaît 21 numéros.
Cette revue a accueilli en son temps les premières planches de CE : une ambitieuse série de science-fiction, prévue en 13 volumes et sur laquelle il travaille depuis dix ans. Elle raconte le destin d’un immortel qui retrouve son passé à travers des rêves. Le 9ème tome, La Clé, est paru en mai 2015. Une particularité de ses écrits, en dehors des symboles omniprésents, est l’utilisation de personnages récurrents, comme Johan, Victoria ou le canard Juanalberto, créant un lien entre ses œuvres.

Frederik Peeters

Frederik Peeters est un dessinateur genevois. Né en 1974, il fait partie de la « génération Atrabile », du nom de l’éditeur genevois qui a rassemblé dans son giron plusieurs jeunes dessinateurs locaux prometteurs, aujourd’hui reconnus dans le milieu. Frederik Peeters connaît très tôt le succès avec son récit intimiste et autobiographique Pilules Bleues (2001), récompensé par le prix Alph-Art à Angoulême. S’exprimant alors en noir et blanc, le lecteur découvrait un style sobre mais élégant, avec une émotion et un humour portés par des personnages attachants. Le travail pour donner corps à ses personnages reste la force des récits de Peeters, notamment dans sa série de science-fiction intimiste Lupus (2003-2006) et des titres comme Koma (2003-2006), Pachyderme (2009) ou Château de sable (2010).
En 2011, Frederik Peeters revient à la science-fiction, avec une série ambitieuse : Aâma (2011-2014). L’histoire narre les aventures d’un groupe d’explorateurs d’une planète éloignée partant à la recherche d’une molécule nommée « Aâma », permettant de recréer l’évolution biologique. C’est l’occasion pour lui de laisser aller sa créativité dans la composition de décors variés mêlant cadrages dynamiques et audacieux. Aâma remporte le prix de la série 2013 à Angoulême, la consécration au bout du chemin.

Krum

Krum, alias Bastien Krummenacher, est un auteur vaudois né en 1979. On le découvre en 2003, au Festival de Bande dessinée de Sierre, où il est primé dans le concours des nouveaux talents. Son premier album, L’Au-Dessus (2004) est largement salué par la critique. Depuis, le Veveysan a surtout été actif dans le domaine de l’illustration, matière qu’il enseigne dans une école d’art visuel de Lausanne.

Il revient par la grande porte en 2015 au 9ème art, avec une trilogie de science-fiction. Le premier tome O2 paraît chez Hélice Hélas Editeur. L’histoire met aux prises un jeune auteur de bande dessinée face à son milieu et en proie au doute. Malgré les dix années qui séparent O2 de L’Au-Dessus, l’identité artistique de Krum reste bien présente : des univers imaginaires et oniriques où des histoires sans parole laissent planer un sentiment contemplatif. Une large place est faite au rêve et à l’interprétation, bien loin des scénarios cousus de fil blanc. Ses œuvres sensibles portent au voyage.

 

Crédit photo: Vanilla Moreillon