Entre réalité et fiction: Sherlock Holmes / Les Experts [l’effet CSI]

Conférence, jeudi 8 octobre 2015, 17h30, Restaurant « Le Hodler » (Rolex Learning Center)

A l’occasion de l’exposition d’objets « Petites histoires criminelles » dans les vitrines des livres anciens du Rolex Learning Center et de la sélection de documents en Espace Découverte « Meurtre à la bibliothèque« , la Bibliothèque de l’EPFL, l’Ecole des Sciences Criminelles ainsi que le musée Sherlock Holmes vous invitent à la rencontre:

« Entre réalité et fiction: Sherlock Holmes / Les Experts »

Conférence gratuite et ouverte à tous sur inscription (Complet!)

 

Programme

17h00           Accueil des participants au restaurant Le Hodler (Rolex Learning Center)
17h30 Mot d’accueil par Isabelle Kratz, Directrice de la Bibliothèque de l’EPFL
17h40 « Sir Arthur Conan Doyle et le monde de Sherlock Holmes », Vincent Delay
18h40 « Les Experts sous la loupe: jusqu’où la fiction concorde-t-elle avec la réalité », Andy Bécue
19h40 Apéritif et visite commentée de l’exposition « Petites histoires criminelles« , Vincent Delay et Daniel Correvon

17h40: « Sir Arthur Conan Doyle et le monde de Sherlock Holmes », par Vincent Delay

Résumé: Né à Edimbourg en 1859, Arthur Conan Doyle y a reçu une solide formation scientifique au cours de ses études de médecine. Par ailleurs écrivain prolifique, il crée en 1887 le personnage de Sherlock Holmes, inspiré par un de ses professeurs, Joseph Bell, et par les précurseurs littéraires que furent le Dupin de Poe et le Lecoq de Gaboriau. Dès 1891, les récits de Sherlock Holmes paraissent sous la forme d’une série de nouvelles dans le « Strand Magazine » et connaissent un immense succès. Ce succès ne s’est jamais démenti depuis, alimenté notamment par les exégètes holmésiens. Un musée lui est même consacré à Lucens, dans le canton de Vaud, fondé par le fils de l’écrivain en 1966. L’oeuvre policière de Conan Doyle a aussi servi de modèle pour la création d’une nouvelle discipline, la Police scientifique. Gross à Graz, Reiss à Lausanne et Locard à Lyon se réfèrent expressément à Holmes comme source d’inspiration.

Vincent Delay abordera successivement les points suivants lors de cette conférence:
I- Sir Arthur Conan Doyle et la création de Sherlock Holmes
II- Les modèles et précurseurs de Sherlock Holmes
III- Les raisons du succès de Sherlock Holmes
IV- Le mythe de Sherlock Holmes
V- Les successeurs de Sherlock Holmes dans la réalité

Qui est Vincent Delay? Né à Lausanne, où il a fait ses humanités, Vincent Delay est membre de plusieurs associations consacrées à Sherlock Holmes, dont la Sherlock Holmes society of London. Dès 1999, il a fondé la Société d’études holmésiennes de la Suisse romande, qu’il préside. Il est notamment l’auteur de diverses publications consacrées à Conan Doyle ou Sherlock Holmes.

 

18h40: « Les Experts sous la loupe: jusqu’où la fiction concorde-t-elle avec la réalité », par Andy Bécue

Résumé: cette conférence a pour but de présenter un regard critique sur l’image renvoyée par les séries télévisées (notamment « Les Experts ») en matière d’enquêtes criminelles. Le sujet pouvant être abordé de différentes manières (rôle des différents acteurs, intervention sur scène de crime, travail en laboratoire, …), l’accent est plus particulièrement mis sur les capacités techniques des spécialistes à détecter des traces – qui sont ensuite utilisées à des fins d’investigation. En effet, au regard du panel exhaustif de techniques présentées et des taux de succès associés, les téléspectateurs peuvent se demander si toutes ces techniques existent et dans quelle mesure ce qui est présenté s’apparente ou non aux capacités réelles à disposition des enquêteurs. L’effet CSI est un terme qui a été introduit pour illustrer le biais dans la conception du grand public lorsqu’il est confronté à des éléments issus d’une investigation réelle (par ex. membres d’un jury). La conférence confronte donc le public avec des extraits télévisés, qui sont décortiqués, expliqués scientifiquement et critiqués, avant d’être présentés à nouveau à l’audience, sous un regard neuf et critique.

Qui est Andy Bécue? Andy Bécue a obtenu son diplôme de licence en chimie en 2000 et a passé sa thèse de doctorat en 2004 aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix (Namur, Belgique). En 2004, il a rejoint l’École des Sciences Criminelles (Université de Lausanne) dans le cadre d’un post-doc financé par le Fonds National Suisse (FNS – projet #200021-105580). De 2005  à 2009, il a exercé une position de maître-assistant à l’UNIL et a ensuite obtenu un financement de type Ambizione (FNS) de 2009 à 2013. Il occupe actuellement un poste de professeur assistant en prétitularisation conditionnelle à l’École des Sciences Criminelles.
Ses intérêts de recherche sont principalement axés sur la détection des traces d’intérêt forensique (traces digitales, biologiques, de semelles, …), notamment par le biais des nanotechnologies. En matière d’enseignement, il est en charge des cours suivants: « Détection des traces papillaires » (dispensé en 2ème année Bachelor) et « Science forensique générale: typologie des traces » (dispensé en 1ère année Bachelor).
Il est également passionné par le contact avec le « grand public » (vulgarisation), par le biais de deux interventions régulières: un cours de l’Université Populaire de Lausanne sur la criminalistique, et une conférence sur les Experts (comparaison entre fiction et réalité).