Chimie

Bases de données

La chimie dispose d’un éventail de bases de données spécifiques, allant de la recherche bibliographique aux recherches de structure ou de propriétés des composés. Nous vous présentons ici une sélection de ces outils.

Outils commerciaux

Les principaux outils de recherche chimiques sont accessibles à l’EPFL (ordinateur connecté au réseau informatique de l’école ou VPN) :

  • Scifinder : interface pour la consultation des Chemical Abstracts et autres bases de données du Chemical Abstracts Service. Avant la première connexion, il est indispensable de s’inscrire sur notre page d’enregistrement  avec une adresse e-mail EPFL. Les conditions d’utilisation imposées par CAS sont assez strictes (User Agreement) : accès uniquement par les collaborateurs ou étudiants de l’EPFL, uniquement dans le cadre de la formation ou de travaux de recherche à caractère non commercial, etc.
  • Reaxys: Interface web pour les bases de données Beilstein (chimie organique), Gmelin (chimie minérale) et la Patent Chemistry Database de MDL.
  • Cambridge Structural Database : base de données de structures cristallines contenant du carbone, dont la licence est gérée par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich pour les universités suisses. Contacter Michael Wörle pour obtenir un accès.

Outils gratuits

Il existe aussi des outils de recherche chimique accessibles librement en ligne :

  • Chemspider : base de données de la Royal Society of Chemistry, intégrant des structures et autres informations sur plus de 30 millions de composés en provenance de plusieurs centaines de sources. Les utilsateurs peuvent participer au projet et enrichir la base ou corriger des données.
  • PubChem : informations relatives aux molécules d’intérêt biologique jusqu’à 1000 atomes, gérées par la National Library of Medicine américaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

ID/AB